Première session du Parlement rural

Déclarée le 4 juin, à l’occasion de l’événement « Ruralisons », la naissance du Parlement Rural français a pour vocation d’inspirer les politiques publiques destinées aux territoires ruraux. Nous travaillons ainsi à reconstruire une image positive des potentiels que représente la ruralité pour la France. Il s’agit de remplacer un mythe rural sur lequel se fonde l’ensemble des relations villes/campagnes aujourd’hui par une vision plus proche de la réalité réelle et vécue.

En réunissant une grande diversité d’associations, d’entreprises et d’universitaires œuvrant pour les territoires ruraux, le Parlement rural Français constitue une instance représentative des ruralités. Construit sur une approche collaborative d’échanges et de réflexions partagées, il porte une vision globale de la ruralité au plus proche des enjeux du quotidien.


Il tiendra ainsi sa première session les 15 et 16 octobre 2019 dans la Nièvre, au circuit de Nevers- Magny-Cours.


Objectif : proposer et amender des mesures concrètes dans le cadre du lancement de l’Agenda rural français par le Gouvernement tout en exprimant la nécessité de « ruraliser » les esprits.


Pourquoi ?

Sans opposer villes et campagnes, le mouvement de métropolisation et de concentration conduit à une impasse inquiétante dans le cadre d’une approche durable et équilibrée de l’avenir de notre société. Les citoyens ne s’y trompent pas et témoignent d’un ardent désir de campagne : 46% des franciliens souhaitent partir dont 26% dans les cinq ans et 80% d’entre eux écartent l’idée de grandes villes ou de périphéries !

Rééquilibrage au sein de nos territoires, transition énergétique, prise en compte des innovations économiques et sociales ne peuvent plus être cantonnées à la seule exemplarité. Le message est clair : il y a urgence à soutenir leur déclinaison générale dans une nouvelle approche soutenue par les législateurs et les gouvernements.

Le temps des actes est venu d’autant qu’élus, responsables associatifs et acteurs économiques prennent conscience de leurs convergences sur le potentiel de nos territoires. Promouvoir la ruralité, n’est-ce pas également défendre l’intérêt général, en particulier la croissance économique ?


Comment ?

Expression, débat et propositions avec l’ensemble des participants rythmeront ainsi la session du Parlement rural dont l’objectif sera d’acter des propositions en prolongement de l’Agenda rural, présenté à la fin du mois de juillet par Jacqueline Gourault, Ministre de la cohésion des territoires, à l’issue de la mission de cinq élus dont le sénateur Patrice Joly, président de Nouvelles Ruralités.


Concrètement, il s’agira pour l’ensemble des participants, d’analyser le contenu de cet agenda rural et de le dépasser en proposant de nouvelles mesures.

En lien avec les groupes parlementaires dédiés à la ruralité au Sénat et à l’Assemblée Nationale, l’ensemble des travaux de ces deux journées seront soumises au Parlement pour nourrir la réflexion d’un projet plus ambitieux pour les territoires ruraux : une stratégie d’équilibre et de complémentarité pour nos villes et nos campagnes.

Portée par l’Association Nationale Nouvelles Ruralités, l’Union des Métiers de l’Industrie Hôtelière, l’Association des Maires Ruraux de France, Leader France, Familles Rurales et l’Union Nationale des Maisons Familiales Rurales, cette première session du Parlement rural Français sera le point de départ d’un centre de ressource référence sur les problématiques rurales pour le Gouvernement.

Nous vous invitons donc à réserver votre date et participer à cette initiative ambitieuse pour échanger, proposer et construire le projet d’une France en capacité de compter sur l’ensemble de ses forces vives.

Où : Lieu emblématique du département de la Nièvre, le Parc Technologique Nevers Magny-Cours, à 2h de Paris fédère une quarantaine d’entreprises et d’établissements de R&D ou d’enseignement supérieur autour du circuit de renommée internationale de Nevers Magny-Cours.

Tarif :  15€ par personne